Déroulement du projet

Objectifs et méthodologie de mise en oeuvre : la vision du pédagogue

Les objectifs pédagogiques de ce projet étaient doubles. Il s’agissait d’initier des étudiants d’une formation de DUT MMI - spécialisés en informatique pour le web - à la mise en oeuvre de méthodologies d’enquête mixtes propres aux Sciences Humaines et Sociales pour effectuer un design informatique « au plus près des usages » des différents utilisateurs de Moodle. Nous avons ensuite profité de ce travail pour mettre en oeuvre une gestion de projet agile et ainsi aider à la coordination de ce travail distribué entre différentes villes (Castres, Toulouse, Paris) et universités (Paul Sabatier, Paris Sud).
Enfin, ce projet doit donner lieu à la réalisation d’un prototype d’interface web fonctionnel ce qui est au coeur des compétences des étudiants du département MMI.
Si Moodle n’a pas été utilisé directement comme un médiateur de cette activité pédagogique, il a été néanmoins l’acteur central de cette expérience.
La méthodologie pédagogique a permis de développer trois aspects distincts pour atteindre les objectifs ci-dessus :

  • La sensibilisation d’un public très informaticien aux problématiques d’usage et d’innovation dans le domaine des TICE à travers la lecture de textes scientifiques en sociologie des usages des TICE (Bessières, 2013; Puimatto, 2008; Trestini, 2012).
  • La constitution d’un corpus d’enquête mixte selon des méthodes qui relèvent du domaine du design de l’expérience utilisateur et des sciences humaines et sociales.
  • Une méthodologie de travail collaboratif basée sur une gestion de projet agile équipée d'un espace de travail collaboratif sur Moodle et de réunions en visio à l’aide d’adobe connect.


Pour réaliser cette enquête mixte, nous avons d’une part procédé à l’interview de 6 utilisateurs types : un enseignant fortement utilisateur Moodle, un relais TICE, un enseignant utilisateur « basique » de Moodle (dépôt de fichier, fonctionnalités de base), un enseignant non-utilisateur, un étudiant utilisateur régulier de Moodle et un étudiant non utilisateur.
D’autre part, nous avons réalisé (en cours au moment de cette communication) une enquête à l’aide de l’application Lime Survey qui a été diffusée aux 7000 étudiants des IUT. L’objectif de cette enquête mixte était d’essayer de mesurer les usages pédagogiques de Moodle en particulier et des TICE en général, au niveau de l’enseignement et a des travaux en relation avec les études universitaires (projets tuteurés, veille d’information, PPP, …).
In fine, ce travail nous permet de construire et d’enrichir nos archétypes utilisateurs – des personas (Pruitt and Grudin, 2003) - qui correspondent globalement aux profils d’usagers interviewés qui ont été listés ci-dessus.

Objectifs et méthodologie de mise en oeuvre : la vision du technologue

Du point de vue technologique, ce projet devrait permettre d’expérimenter une méthodologie d’analyse de ses usagers particulière afin de piloter la « refonte de l’ergonomie » de la plateforme Moodle et d’aider à la migration vers la version 2.8.
Nos IUT sont dotés d'une plate-forme Moodle depuis 10 ans et à chaque changement de version les évolutions fonctionnelles ont été au rendez-vous. Ce sont surtout, des activités phares qui sont devenues de plus en plus pointues (ex : activité test, devoir) mais aussi des réglages avancés permettant de nouveaux scénarios (ex : gestion groupes, activités conditionnelles…).
Ces évolutions ont certes répondu aux besoins des enseignants avec un usage fréquent, ou ayant engagé une démarche accompagnée par les relais TICE ou l'ingénieur pédagogique. Mais ceci n'a pas plus aidé les utilisateurs ponctuels pour se retrouver facilement sur Moodle, outils offrant de nombreuses possibilités mais qui rebute souvent par manque de temps.
Or, l’un des principaux freins à l’usage des TICE est bien le manque de temps enseignant. Dès lors qu’un utilisateur ponctuel rencontre des difficultés pour des actions élémentaires celui-ci va naturellement se tourner vers les solutions qu’il maîtrise. Non pas par
manque d’intérêt, tout simplement pour traiter efficacement sa tâche, sans contraintes externes ou temporelles.

Pour quel public ?

  • Ces enseignants utilisateurs ponctuels qui ont besoin de retrouver facilement leurs repères et être autonomes.
  • Les étudiants dont les fonctionnalités de Moodle sont certes limitées contrairement aux enseignants. Néanmoins, leur navigation dans les cours mérite d’être améliorée, leurs attentes sont à rapprocher d’outils externes qu’ils ont l’habitude de pratiquer.
  • Pour les utilisateurs de terminaux mobiles, équipement incontournable principalement pour les étudiants habitués aux usages nomades. Cette évolution répond aux besoins d’un dispositif BYOD (Bring Your Own Device) en cours d’expérimentation à l’IUT.

Avec quelle démarche ?

Notre préoccupation principale en tant que conseiller est d’accompagner l’usage des enseignants, partant du simple constat que des étudiants de DUT n’utiliseront pas Moodle s’il n’y a pas de cours liés à leurs formations.
Ce projet impliquant des étudiants, le groupe projet de MMI pour l’étude et un stagiaire pour sa mise en oeuvre, il était donc l’occasion d’avoir une approche ascendante.

Un projet d’étudiants pour les étudiants, en partant de leurs besoins et usages, pour construire une proposition raisonnable et utile pour :

  • Nous conseillers pédagogiques qui gérons ce service et accompagnons son usage,
  • Les Relais TICE qui aident à la diffusion dans les départements,
  • Les enseignants qui créent et engagent leurs étudiants,

Quelle méthode ?

Notre première action a donc été à destination de tous les étudiants, par le biais d’une enquête en ligne portant sur leurs usages de Moodle, leurs usages des équipements mobiles et outils externes. Ces thèmes permettront de détailler certains aspects de l’évolution ergonomiques tel que :

  • leur page de connexion
  • l’accès aux cours
  • la navigation dans un cours
  • l’organisation des cours
  • leurs attentes sur un cours Moodle

Ensuite, une nouvelle enquête sera cette fois-ci adressée aux enseignants pour identifier leurs besoins en termes d’organisation des cours, leurs usages et connaissances sur les possibilités qu’offre Moodle.
Pour l’équipe TICE, l’évolution de Moodle est un projet d’ensemble traitant à fois :

  • l’applicatif, pour migrer vers une nouvelle version 2.8 de Moodle
  • l’ergonomique et le visuel, la reprise du thème Moodle étant un incontournable de ce changement de version pour avoir une plate-forme « responsive design » l’organisation des cours,

Au-delà du cahier des charges techniques, ces données seront aussi une source d’informations pour aborder certains questionnements avec les départements sur l’organisation des cours.